Retour
Axel et Alexis Gómez-Ortigoza

Axel et Alexis Gómez-Ortigoza

Portrait

Axel et Alexis Gómez-Ortigoza sont frères, élevés par une famille entretenant un lien profond avec la biologie et la technologie à Irapuato, Guanajuato, Mexique. Dès le plus jeune âge, les deux frères ont été émerveillés par le fonctionnement de la nature et de l'univers, d'où leur intérêt sans faille pour les sciences de la vie et la résolution de problèmes.

Après le lycée, Axel décide de poursuivre la tradition familiale de trois générations d'ingénieurs du MIT mexicain, en étudiant le génie biotechnologique à l'ITESM. Il trouve du plaisir dans les choses simples de la vie et entretient une forte passion pour l’entrepreneuriat.

Très polyvalent, Alexis est un passioné de la vie : sport, musique, nature, technologies, études de marché... Il travaille actuellement d'arrache-pied pour faire de Polybion® une référence en matière de durabilité, d'économie circulaire et de biomatériaux performant nouvelle génération.

1
Paris 1.618

Quelle est la genèse de votre projet ?

Axel et Alexis Gómez-Ortigoza

Nous avons créé en 2015 Polybion dans un sous-sol, en s’associant à une spécialiste des matériaux : Bárbara González Rolón. L’idée est née alors que mon frère Axel était sur le point d'obtenir son diplôme de licence en bio-ingénierie et qu'il participait au concours international iGEM (International Genetically Engineered Machine) au MIT. Il est alors tombé sur un biomatériau à base de champignons d'Ecovative Design (qui eux-mêmes ont repris l'idée du matériau à base de champignons de leur professeur Philip Ross, fondateur de Mycoworks).

Cela faisait un moment que nous envisagions de créer une entreprise de biotechnologie, alors quand Axel nous a parlé du matériau à base de champignons nous étions partants. Nous en avons tout de suite parlé à Bárbara, qui a vu le potentiel et partagé notre vision. Un après-midi en prenant le café, nous avons décidé de lancer tous les trois une entreprise de biofabrication de matériaux à partir de champignons (alors qu’en 2015, le terme biofabrication n’existait pas encore à l’époque).

Notre première approche a été de contacter Ecovative Design pour proposer d'acheter une licence de leur technologie pour l’Amérique latine. Comme ils ont brusquement refusé, nous avons décidé de développer notre propre matériau et c'est ainsi que Polybion a vu le jour.

2
Paris 1.618

Quels sont vos objectifs en termes de développement durable?

Axel et Alexis Gómez-Ortigoza

Nos objectifs principaux sont basés sur les ODD de l'ONU suivant : Industrie, innovation et infrastructure ; Villes et communautés durables ; Consommation et production responsables ; Action climatique ; Vie aquatique et vie terrestre.

Nous voulons également créer la prochaine génération de produits sous forme de méta-matériaux, conçus avec la précision de la nature et la palette moléculaire de la biologie.

Nous nous inscrivons dans une démarche de développement durable à travers un système d'économie circulaire. En effet, notre processus de biofabrication "upcyle" les déchets alimentaires. Une symbiose où les déchets d'une première industrie alimentent une deuxième industrie et ainsi de suite, à travers leurs chaînes d'approvisionnements.

À terme, nous pensons que ce principe de circularité peut devenir une nouvelle forme de capitalisme 2.0, où le mot "déchet" serait exclu et les produits/services seraient taxés en fonction de leur empreinte carbone et leur demande en eau. Les déchets sont l'une des pires inventions humaines…

Puisqu’il n’en existe pas dans la nature, nous devrions intégrer ce principe dans tous les développements que nous entreprenons, surtout si nous voulons rester une espèce viable sur cette planète sur les 100 prochaines années.

3
Paris 1.618

Quel est votre défi majeur en termes d'amélioration à un horizon de 2 ans?

Axel et Alexis Gómez-Ortigoza

Depuis la création de Polybion®, nous sommes en constante recherche de défis. Dès le premier jour, nous nous sommes fixés comme objectif de créer la première entreprise de biomatériaux en Amérique latine, ce que nous avons réussi.

À l'heure actuelle, nous sommes confrontés à 3 défis majeurs ;

1. Devenir une entreprise de référence en matière de durabilité dans le monde. Nous voulons prouver que les ambitions financières d’une entreprise et le développement durable peuvent travailler en symbiose pour créer la prochaine génération du capitalisme, sans détruire l’environnement.

2. Le plus grand défi est d'atteindre l'objectif d'un biotextile plus performant que les alternatives traditionnelles (cuirs animaux et plastiques). Nous veillons à prendre en compte toutes les performances mécaniques, organoleptiques, physiques, chimiques et de manière circulaire – matière 100% compostable à la fin de son cycle de vie.

3 - Être la première entreprise au monde à produire à l’échelle industrielle un textile biofabriqué afin de répondre à la demande actuelle.

4
Paris 1.618

Votre définition du "Sustainable Luxury"

Axel et Alexis Gómez-Ortigoza

La durabilité est avant tout synonyme de valeurs, avant d’être des produits ou des matériaux.

Pour nous, le luxe durable n’est pas un produit/matériau à un prix élevé qui respecte uniquement l'environnement ; il doit surtout porter des valeurs durables.

Le luxe est historiquement associé à son coût social/environnemental. Par exemple, les diamants et l'esclavage, l'ivoire des défenses d'éléphants massacrés, ou des exemples moins extrêmes tels que le tannage chimique de peaux brutes d'animaux à l'aide de produits toxiques comme le chrome.

Chez Polybion, le luxe durable consiste à supprimer cette association par l'utilisation de technologies biomimétiques avec par exemple des diamants de culture ou des textiles biofabriqués qui reproduisent le toucher, l'aspect, l'odeur et même les performances du cuir.

5
Paris 1.618

Pourquoi rejoindre 1.618 ?

Axel et Alexis Gómez-Ortigoza

Nos valeurs communes. Nous sommes toujours à la recherche de partenaires que ce soit avec des personnes, des entreprises et des organisations qui observent, ressentent et croient aux mêmes choses que nous. Notre objectif est de diffuser au plus grand nombre notre vision et de communiquer nos valeurs par le biais de médias et de partenariats ciblés comme 1.618 Paris.

Nous considérons qu'il est essentiel de sensibiliser la société en ce qui concerne ses habitudes de consommation et 1.618 rend cela possible grâce à l'importance qu'elle accorde à la véritable durabilité et non aux stratégies de marketing et de greenwashing.

Par ailleurs, nous croyons en ce que représente le nombre 1.618 : le nombre d'or. Les proportions universelles présentes dans l'univers sont la preuve de l'origine que nous partageons avec les systèmes stellaires, biologiques et subatomiques, et il est donc de notre devoir de les protéger.

Fun fact : le logo de Polybion est un dodécaèdre, l'un des 5 solides parfaits et le seul qui contienne en lui-même la géométrie des 4 autres. Les solides parfaits ou solides platoniques ne sont qu'une représentation de la géométrie sacrée de notre univers. Ainsi, rien qu'en analysant les noms de nos entreprises, nous partageons beaucoup des mêmes idéaux.

6
Paris 1.618

Il faut choisir ses batailles, quelles sont les vôtres ?

Axel et Alexis Gómez-Ortigoza

Nos batailles sont à la fois simples et complexes : développer des textiles biofabriqués et circulaires d’une grande performance, produire ces textiles à l'échelle industrielle, s'associer à des entreprises engagées et à des marques internationales, etc.

Nos batailles ne sont pas directement liées à notre "concurrence". Il est primordial de rester dans un environnement où les synergies peuvent se développer entre des entreprises qui pensent de la même manière et agissent en conséquence.

Changer l'état d'esprit du consommateur et l'éduquer à de nouvelles alternatives est l'un des défis les plus compliqués à relever en raison des stratégies marketing et autres facteurs visant à vendre et non à produire de manière durable.

Chez Polybion, nous décidons de nous concentrer sur le présent, sur ce qu'il nous reste à faire, et sur la manière de devenir chaque jour de meilleures versions de nous-mêmes afin que notre entreprise ait un impact positif en conséquence.

Autres portraits

Axel et Alexis Gómez-Ortigoza

Polybion

Marie-Eve Macgoey

Odile

Claudine Reinhard

Dr. Hauschka

Benjamin Benmoyal

Benjamin Benmoyal

Rui Rocha

Boa Safra

Shouzeng Ye et Shawna Tao

Icicle

Xuan-Thu Nguyen

Paris re Made

Valentine Gauthier

Valentine Gauthier

Bérengère de Lassée

Lastelier

Céline Letessier et Amélie-Margot Chevalier

Parsua

Stéphane Glannaz

Precious Collection

Ségolène Dangleterre

Dangleterre

Marine Braquet et Paule Tenaillon

Nomasei

Nicolas Gerlier

La Bouche Rouge

Laurence Lecocq

Nout

Kevin Germanier

Germanier

Katia Sanchez

Katia Sanchez

Javier Goyeneche

Ecoalf

Frederic Zeimett

Champagne Leclerc Briant

Jean-Christophe Gaven et Christophe Fargier

Oppidum

Camille Jaillant

Olistic The Label

Bartek Białas et Jaromir Dziewic

Avionics

Julien Feuillet

Pikip Solar Speakers

Lilian Thibault

Awake Concept

Ali Rakib

Forweavers