index - vision - comité - selection/a> - contact

Stefanie Blank & Valerie Thiesmeyer
 Founder of Manakaa Project

 

1.618: What was the trigger for the creation of your brand?
Stefanie Blank & Valerie Thiesmeyer: 
The trigger was the stay of a friend in Bangalore, where she gave a 2-month course on the subject of type design and embroidery art with the help of the Goethe institute. She came back very impressed as the women didn´t know what to do after the course and we thougt if we could find an idea with the art of bead embroidery to support the group. We visited them and were deply impressed of their handicarft opportunities and skills and tried to start an embroidery project with them. Unfortunetly, the original group broke up, but we continued to work on the idea and with Cocccon Craft and Loom we gained a great partner with whom we are able to help in a similar way.

Tell us an anecdote related to your brand...
In India we have caused particular irritations with our design ideas. The embroiders were irritated abut the combintion of the beads and patterns we use and they find it pariculary funny that the embroideries are so monochrom, frosted and sparkle so little.      

What was the biggest challenge that you managed to take up?
The biggest challenge was to keep up with the various setbacks: continue after the flood disaster in India, when the embroidered stripes came to us only after months and it was not clear wether they could be used at all. Or when our supplier argued with his embroiders and used new peaople which produced worse embroidery result and he first had to get along with the old embroiders again because otherwise we didn´t want to go on. Or the 5 very expensive failed attempts to print the silk scarves with GOTS coulours in India….  

What would be your advice to future entrepreneurs willing to launch a sustainable (luxury) brand?
It´s sitll impressive how hard it is to surce the sustainable material. And that the sustainable material, once you have found it, also likes to come to an end or is no longer produced. That´s what we found most astonishing, because today we are simply no longer used to how valuable and scarce raw materials can be. And there are still not enough marketplaces for sales, that should be taken into mind.

On a personal level, you never start your day without…
A large pot of organic and fair made Darjeeling from India and a breakfast with the family.

For nothing in the world you’d want to miss…
We are going to know very inspiring people about our project, that we don´t want to miss.

What drives you and makes you get up in the morning?
Of course our families, but i´ts also a lot of fun to work in a team and to ralize a big dream and to see that it works.

Which personality inspires you most these days?
Carola Rackete, a german captain who despite all circumstances, has brought the refugee ship to saftey in Italy and confronted the wolrd public with the concept of climate refugees.

What is your motto?
As the Indians say: Everything falls in place.

In front of which situation did you think “I have never seen something so beautiful”? 
We would probably take the moment when the silk butterflies hatch, but unfortunaly we have not yet experienced that personally.

Some particularly exceptional aspects of your brand are…
Indian handmade embroidery in an modern and luxury way, fairly produced and paid by supporting the embroiderers.

What’s your brand’s latest news?
Our new colour edition and the new silk scarves.  

1.618 selected you as an actor of positive change; what is the next challenge your company wished to take up?
The etablishment of the foundation should be completed next monath in order to garantee a safe and direct way of donations. And to achieve international recognition so that our idea can generat more donations and the production site in India can grow.    

What else would you like our readers to know about you?
That Manakaa Project not think in terms of collections, but in terms of editions, because we reject the speed in the fashion business and want to protect our employees in India from too rapid growth. 

  

 

Stefanie Blank & Valerie Thiesmeyer
 Founder of Manakaa Project

 

1.618: Which sustainable development challenge that you managed to resolve are you most proud of?
Stefanie Blank & Valerie Thiesmeyer: 
That we managed to source sustainable fabrics for every piece of our collection.   

Tell us about your main raw materials...
Our most important raw material is the non violent organic silk. The production is in Jharkhand, India where the silkworm breeding, spinning and weaving take place. There is no use of any kind of pesticides or genetic sprays, to keep the silkworms safe from insects or birds huge mosquito nets are covered over each tree where silkworms breed. If the cocoons are ready the butterflies hatch out themselfs our get a little handish help. After checking each cocoon they are forwarded to the GOTS certified degumming department and after that spinning and reeling of the yarn are done.

How did you include social aspects in the lifecycle of your product?
For example our supplier in India is GOTS certifired. With him we are currently setting up a foundation which is to repay parts of our profits in order to support the school and the kindergarten for the weavers and embroiders on the outskirts of Jharkhand.  

How do you reduce your ecological footprint in the lifecycle of your product? 
For example unlike the tradional methods the silkworms survive the production as the hatch from their cocoons. 85% of our materials are GOTS-certified materials. The certificates garantee the largest possible environmentally and socially compatible supply and production chain for the used materials.  

Why would your brand never be accused of Greenwashing?
Because we are transparent and share our informations about our suppliers and producers. 



Stefanie Blank & Valerie Thiesmeyer
Fondatrices de Manakaa Project

 

1.618 : Quel a été l’élément déclencheur de la création de votre marque ?
Stefanie Blank & Valerie Thiesmeyer : L’élément déclencheur de la création de notre marque a été le séjour de deux mois qu’a effectué une amie au Bangalore (capital de l’état de Karnataka dans le sud de l’inde). Ce séjour fait avec le concours du Goethe Institute, a été l’occasion pour cette amie de donner des cours sur les différents motifs artistiques de la broderie. Elle est revenue de ce voyage surprise que les femmes ayant assisté à ses cours ne savaient pas quoi produire et faire par la suite. Nous avons par conséquent décidé de nous investir pour aider ce groupe de femmes à trouver une idée de projet, un concept permettant d’utiliser leurs savoir-faire de la broderie de perle.
Nous sommes allés sur place et avons été très impressionnés par les possibilités artisanales et les compétences de ces femmes, ce qui nous a fortement motivé à les aider à créer un projet associant la broderie.
Le groupe d’origine s’est malheureusement scindé, mais nous avons continué notre réflexion en y associant Cocoon Craft et Loom, deux partenaires avec qui nous pouvions produire tout en maintenant notre engagement auprès de ces femmes.

Racontez nous une anecdote propre à votre marque ?
En Inde, le design que nous souhaitions a fortement déplu, nos brodeuses étaient déçues, pour ne pas dire irritées des choix de nos modèles, de l’association des perles dépolis si peu lumineuses et du monochrome. 

Quel défi majeur avez vous relevé ? 
Notre défi majeur a été de continuer cette aventure entrepreneuriale, nous avons en effet connu beaucoup de revers : que ce soit les inondations, l’arrivée des broderies rayées après des mois de retard, broderies dont nous ne savions même pas si elles étaient utilisables. Notre fournisseur s’était disputé avec nos brodeuses. Il avait fait des produits de mauvaise qualité avec une nouvelle main d’œuvre et nous avons dû imposer nos brodeuses pour continuer. Enfin, nous pouvons aussi citer nos 5 tentatives (très onéreuses) de teinture des écharpes en soie avec les couleur certifiées GOTS en Inde.

Un conseil aux futurs entrepreneurs du luxe durable ? 
J’ai été étonnée des difficultés rencontrées pour se procurer des matières premières durables, et lorsque vous les avez enfin trouvées, elles sont souvent en fin de stock ou en arrêt de production. Les matières premières durables ne sont aujourd’hui que peu utilisées, rares à trouver et souvent en petites quantités. Il est aussi important de garder à l’esprit, que les canaux de distribution, de vente, ne sont pas assez nombreux.

À titre personnel, vous ne commencez pas votre journée sans…
Un petit déjeuner en famille avec une tasse de thé indien organique Darjeeling provenant d’une production de commerce équitable.

Pour rien au monde vous ne rateriez...
Ce projet nous amène à rencontrer des personnes très inspirantes et je ne raterai pour rien au monde ces rencontres très enrichissantes.

Qu’est-ce qui vous anime et vous fait lever le matin ?
Sans aucun doute ma famille, mais aussi le fait de travailler avec une équipe sympathique me permettant de réaliser un rêve et de voir que cela prend forme. Tout cela est très motivant et d’une grande satisfaction.

Quelle personnalité vous inspire le plus actuellement ?
Carla Rackele, cette capitaine allemande qui en dépit des circonstances a réussi à convaincre le monde que les migrants qui étaient sur son navire étaient des réfugiés climatiques et a ainsi pu accoster en Italie.

Quelle est votre devise ? 
Comme le disent les Indiens : tout se met en place.?

Devant quelle situation avez vous pensé : « Je n’ai jamais rien vu d’aussi beau » ?
Ce serait certainement lors de l’éclosion des papillons de soie, mais pour l’instant je n’ai pas encore eu cette chance.

Qu’il y a t il de particulièrement exceptionnel dans votre marque ?
Toutes les pièces de nos collections sont fabriquées exclusivement avec des matières durables.

Quelles sont les actualités de votre marque ?
Nos nouvelles couleurs et nouvelles écharpes en soie.

Nous vous avons sélectionné en tant qu’acteur du changement, quel est le prochain défi que votre entreprise souhaiterait accomplir ?
Afin de garantir de la façon la plus directe et efficace les dons faits à notre foundation, nous espérons finaliser dès le mois prochain la domiciliation de notre entité. Cela nous permettra d’autre part d’avoir une reconnaissance internationale afin que notre projet permette de collecter plus de fonds et développer notre site indien.

Qu’aimeriez vous que notre lecteur sache d’autre de vous ?
Le Manakaa Project ne se positionne pas en termes de collection mais d’édition, car nous sommes contre une croissance trop rapide commune dans le monde de la mode et nous voulons protéger nos employés indiens d’un développement trop rapide.

Stefanie Blank & Valerie Thiesmeyer
Fondatrices de Manakaa Project

 

Parlez nous de vos principales matières premières...
Stefanie Blank & Valerie Thiesmeyer : Notre principale matière première est la soie organique non violente. La production est faite en Inde à Jharkhand où les vers à soie sont élevés, filés et que le tissage à lieu. Il n’y a aucune utilisation de pesticides, insecticides, les vers à soie sont protégés des prédateurs par des filets posés sur les arbres ou les vers sont élevés. Lorsque les papillons sont prêts, l’éclosion se fait naturellement ou avec une petite aide extérieure.  

Comment avez vous intégré l’aspect social et sociétal dans le cycle de vie de votre produit ?
Notre fournisseur certifié en Inde est GOTS. Nous sommes en train de mettre en place avec lui une fondation qui sera au bénéfice d’une partie de nos profits et ce afin de subvenir aux besoins des écoles, des garderies de nos tisserandes et brodeuses en périphérie de Jharkhand.

Comment réduisez vous votre impact environnemental dans le cycle de vie de votre produit ?
Contrairement aux méthode traditionnelles le ver à soie survit à la production comme à l’éclosion de son cocon. 85% de notre production est certifiée GOTS production. Ce certificat garantit la plus large couverture environnementale et sociale en ce qui concerne la chaine de production et la distribution des matières.

Pourquoi on ne pourra jamais accuser votre marque de faire du Greenwashing ?
Parce que nous sommes totalement transparents concernant les informations de nos fournisseurs et producteurs.