index - vision - comité - selection/a> - contact

Lyzadie Renault
Founder of LyZadie Design Studio

 

1.618: What was the trigger for the creation of your brand? 
Lyzadie Renault: 
I founded LyZadie Design Studio because I have stories to share with the world about my passions for the Earth, Nature, New Zealand, art and design. I want to add value to the spaces and the lives of those living on this planet. I also have a job to do – to heal this planet and find better ways to live on this planet.

Tell us an anecdote related to your brand...
I can go for hours on end hiking/walking in the forests, beaches, lakes, mountains of New Zealand. On one of those hikes which were on the central plateau of the North Island of New Zealand called Tongariro National Park, I found inspiration for one of our collection called the Fern. There are two active volcanoes in that park and I was walking around the base of one of them. I often pick up and discover beautiful treasures when I go venturing in Nature.  During that hike I saw this beautiful fern leaf on the ground – it looked like it was made of gold!!! This leaf sparked the concept behind the Fern Collection.

What was the biggest challenge that you managed to take up?
The biggest challenge was to start this business, to have the guts to put that first foot forward. It had to tick so many boxes: I wanted to collaborate with existing local makers to make my designs so it would support our local makers. The products had to be handmade by highly skilled people in New Zealand – so made to last and it was about quality over quantity and being unique from the beginning.  I wanted the products also handmade because of what the product gained by being handmade – a richness, a sense of luxury.  To use sustainable materials and find makers who shared my vision to be sustainable at all level of the products’ life. There is still so much to do yet I am on the right path. The next challenge is to connect back to the community by giving back.

What would be your advice to future entrepreneurs willing to launch a sustainable brand?
Take that first step, have a strong vision and passion to keep you on track for all the important decisions you have and will make along the journey of your business. Get the support you need. Choose to collaborate with like-minded people who share your overall vision and passion.

On a personal level, you never start your day without…
A glass of water with lemon (can be a fresh lemon or drops of the Doterra Aromatherapy Lemon Oil) and a meditation.

For nothing in the world, you’d want to miss…
Being connected to nature, art, music, eating super healthy yummy food, sports and my family.

What is your motto?
‘Consider becoming the type of energy that no matter where you go, or where you are, you always add value to the spaces and lives of those around you.’

In front of which situation did you think: “I have never seen something so beautiful”? 
Seeing and holding my 4 children when they were born. Priceless. The whole moment of holding a new life when they take their first breath is pretty powerful especially after the physicality of giving birth. Very raw, very pure, very powerful and overwhelming. The most beautiful moments…

Some particularly exceptional aspects of your brand are…?
The inspiration stems from New Zealand and so the language becomes quite site-specific and unique. We want to explore all levels of inspiration from this country, our muse, and translate it into a beautiful product. Secondly, each collection has a story to tell and that’s just poetic and beautiful. We love telling and sharing stories through our creations. It’s rich and meaningful. Thirdly using unique materials specific to New Zealand such as the rescued river Rimu or volcanic rock makes it that when someone purchases our creations they buy a piece of New Zealand. The last aspect is upcycling used materials such as the used black leather belts or rubber tyres with other materials to tell the story of a collection.

What’s your brand’s latest news?
After only a year of launching our first collection, we are invited to exhibit at Milan Design Week 2019 and that we got validated as members of 1.618.  2 pretty big events at the start of this year and we are over the moon about these.

1.618 selected you as an actor of positive change; what is the next challenge your company wishes to take up?
To make this business successful, to make all the parts of the product or full products sustainable, to invest in innovative sustainable materials which will shift our reliance in New Zealand on dairy farming which is not sustainable for this land. We also want to give back to our community to help charities like Homeless Aotearoa No More or organisations that help our environment like Forest and Birds here in New Zealand.

What else would you like our readers to know about you?
I am a nature lover, art lover, music lover, literature lover and I am passionate about creating healthy (for us and the planet) and beautiful products that move our soul.

Lyzadie Renault
Founder of LyZadie Design Studio

 

 

1.618: Which sustainable development challenge that you managed to resolve are you most proud of?
Lyzadie Renault: 
I am still working on 2 sustainable materials that I hope to bring out next year or in 2021 and use in one of our future collections. Research and innovation take a long time and a lot of money.

Tell us about your main raw materials...
Our main raw materials: The rescued river wood – Rimu, Matai and Totara. These trees are submerged in the rivers of the South Island of New Zealand and have been submerged for hundreds of years. Using this source of rescued river wood means no trees were cut. The reclaimed Kauri, Rimu or Matai wood are sourced from old houses which have been taken down. We upcycle them in our products where we can.  The used leather belts which we upcycle in our ReLeathered Collection. Pinatex material made from pineapple leaves which we are using in our next collection. Rubber tyres which we are upcycling in our next collection.

How did you integrate the social and societal aspects in the cycle of life of your product?
The cycle of the life of the product is a very important one in being sustainable. For me, it starts at the design stage when I am sourcing which material I will use and who will make it. To have the products made here is very important as I want to support our local makers. The makers I choose work with the raw materials and they source the material and because they run their own business they do not waste materials so decisions about waste are part of the conversation before the prototypes are made.  I ensure that the materials they use are sustainable or from a sustainable source or that they are materials that will last at least 50 years plus. I also decided not to stock any products so they are no wastage. They are made per order and that makes them unique and very special. Packaging and transport are two areas we need to address in our sustainable business practice so these are a couple of areas still in progress. The end of life of these products is fairly straightforward: upcycling, recycling or biodegradable.

How do you reduce your environmental impact throughout the cycle of life of your product?
At the raw material decision. I spend a lot of time looking and researching materials that reduce environmental impact. Also at the manufacturing stage by discussing ways of reducing the environmental impact of their business and having the products made here.  I am working on the packaging and transport next.

Why would your brand never be accused of Greenwashing?
Greenwashing is not going to heal this planet. Our brand is determined to clean up our mess and make choices to design products that are sustainable and beautiful. It’s a big challenge and there are lots to do yet for a first year in designing furniture, lights, and homeware we are on the right path.



Lyzadie Renault
Fondatrice de LyZadie Design Studio

 

1.618 : Quel a été l’élément déclencheur de la création de votre marque ?
Lyzadie Renault : J’ai fondé LyZadie Design Studio parce que je veux partager les histoires de mes passions: la Terre, les animaux, la nature, la Nouvelle Zélande et le design. Je veux créer une connexion à travers mes designs entre les gens et la nature. Je me sens libre dans la nature et je veux que les gens ressentent cette liberté. Je veux donner de la valeur aux espaces et vies sur cette planète à travers nos créations.

Racontez nous une anecdote propre à votre marque ?
Je peux aller marcher pendant des heures perdue dans les forêts, montagnes, plages etc.. de la Nouvelle Zélande, je me sens libre et complètement en osmose avec la nature. En faisant une de ces fameuses marches qui se situe sur le plateau central de l’île du Nord de la Nouvelle Zélande qui s’appelle Le Parc National de Tongariro, j’ai trouvé l’inspiration pour une de nos collections qui s’appelle la Fern. Il y a deux volcans actifs dans ce parc et je marchais avec ma famille. Souvent quand je marche je découvre des trésors naturels que je ramasse. Pendant cette marche je me rappelle avoir vu par terre une feuille de fougère magnifique  - c’était comme si la feuille était faite d’or!!! Cette feuille était le début de la collection The Fern.

Quel défi majeur avez vous relevé ?
Les plus grands défis étaient de commencer cette entreprise, de faire le premier pas. Il y avait tellement de pièces à rassembler pour pouvoir construire l’entreprise avec les valeurs que je voulais, que cela semblait presque impossible au début. La première valeur qui m’était indispensable, c’est que je voulais absolument travailler en collaboration avec des artisans locaux qui avaient déjà leurs entreprises pour pouvoir  les aider. Les produits devaient être fabriqués à la main et de haute qualité. Je voulais utiliser des matériaux naturels, purs, qui pouvaient être recyclés ou réutilisés. Au début je me demandais par où j’allais commencer…

Un conseil aux futurs entrepreneurs du luxe durable ? 
Faites le premier pas pour commencer votre entreprise. Ayez une vision très forte et soyez passionné – votre passion et votre vision seront vos boussoles pour les grandes décisions que vous allez prendre. Demandez de l’aide. Choisissez de collaborer avec des personnes ou des groupes qui partagent votre vision et votre passion.

Qu’est-ce qui vous anime et vous fait lever le matin ?
Je ne commence pas ma journée sans un verre d’eau et citron et une méditation.

Pour rien au monde vous ne rateriez...
Être dans la nature, l’art, la musique, manger des repas sains et bio, le sport, mes enfants et mon mari.

Devant quelle situation avez vous pensé : “Je n’ai jamais rien vu d’aussi beau” ?
Le moment où j’ai tenu chacun des mes enfants quand ils sont nés. Tenir une nouvelle vie dans les bras lorsqu’ils prennent leur premier souffle est très puissant surtout après l’accouchement. Moments purs, forts et magnifiques…?

Qu’il y a t il de particulièrement exceptionnel dans votre marque ?
La première chose qu’il y a d’exceptionnel dans notre marque c’est que mon inspiration commence avec notre muse, la Nouvelle Zélande. Mes idées et les produits que nous créons sont uniques et rendent hommage à cette merveilleuse terre du Pacifique. La deuxième chose, c’est que j’aime raconter des histoires. Chaque collection a une histoire précise, riche, pleine de sens. La troisième, c’est qu’en utilisant des matériaux spécifiques issus de cette terre comme le Rimu sauvé des rivières ou la roche volcanique,  font que lorsque l’on achète l’une de nos créations, on achète une partie de la Nouvelle Zélande ! Et la dernière chose, c’est l’aspect du upcycling de certains matériaux que nous utilisons dans nos collections comme dans la collection du ReLEATHERED où nous avons réutilisé des ceintures de cuir noir.

Quelles sont les actualités de votre marque ?
Seulement un an après le lancement de notre première collection, nous sommes invités à exposer au Salon de Milan 2019 – Milan Design Week 2019. L’autre nouvelle c’est que nous avons été validé membre de la Communauté 1.618 Paris. Deux très grandes nouvelles qui nous ont prises par surprise au début de cette année 2019.9.

Nous vous avons sélectionné en tant qu’acteur du changement, quel est le prochain défi que votre entreprise souhaiterait accomplir ? 
Que cette entreprise soit un succès, que tous nos produits soient sustainable, d’investir dans des matières responsables et de pouvoir redonner à notre société ( aider les sans-abris, les organisations qui protègent la nature, les enfants et les femmes etc..)

Qu’aimeriez vous que notre lecteur sache d’autre de vous ?
J’aime énormément la nature, la vie, l’art, la musique, mes amis, ma famille et que je suis passionnée de créer des produits qui sont bons pour nous et la planète.

Lyzadie Renault
Fondatrice de LyZadie Design Studio

 

1.618 : Quel est le challenge développement durable dont vous êtes le plus fier ?
Lyzadie Renault : Je suis encore en train de travailler sur ce challenge. Cela prend du temps de développer des matériaux durables et sustainable. C’est un défi qu’il faut prendre si on veut changer nos actions sur cette planète.

Parlez nous de vos principales matières premières...
Nos matières premières sont: ‘Le bois sauvé des rivières (rescued river wood) – Rimu, Matai et Totara. Ces arbres ont été submergés pendant des centaines d’années. En utilisant cette source de bois, l’on sait qu’aucun arbre a été coupé.  Le Kauri, Rimu et Matai récupérés sont pris de vieilles maisons qui ont été détruites avant la construction de nouvelles maisons. On les réutilise dans nos créations à chaque fois qu’on peut comme dans la collection du Fern où nous avons utilisé le Kauri récupéré. Nous sommes aussi à la recherche de nouveaux matériaux responsables pour nos collections comme le Pinatex par exemple que nous sommes en train de tester dans une de nos prochaines collections.

Comment avez vous intégré l’aspect social et sociétal dans le cycle de vie de votre produit ?
Le cycle de la vie de nos produits est très important pour créer un produit sustainable. Pour moi cela commence au tout début – à l’étape du design. La matière et l’histoire d’une collection sont très importants. Les matières que je choisis doivent être bruts, beaux, naturels, durables et recyclables ou biodégradables. Ensuite je choisis qui va fabriquer la collection et ça, c’est une longue conversation avec divers fabricants qui font un travail magnifique et qui savent travailler les matériaux que j’ai choisi.  Fabriquer tous les produits en Nouvelle Zélande soutient la communauté locale – c’est l’aspect social du produit. Nos produits sont aussi fait à la commande donc il n’y a pas de surplus ni de gaspillage. Le packaging et le transport sont deux secteurs que l’on doit encore améliorer.

Comment réduisez vous votre impact environnemental dans le cycle de vie de votre produit ?
A l’étape du design quand je choisis les matériaux. Je passe beaucoup de temps et de recherches pour  sélectionner des matériaux qui réduisent l’impact sur l’environnement. Et aussi pendant tout le processus de  fabrication en discutant avec les fabricants. Cette année je vais adresser les secteurs du packaging et transport.

Pourquoi on ne pourra jamais accuser votre marque de faire du Greenwashing ?
Le greenwashing ne va pas guérir la planète donc cela ne fait pas parti de notre vision pour notre entreprise. On veut inspirer les prochaines générations à relever le défi et faire mieux que nous.  On ne peut pas faire cela en faisant du greenwashing !