index - vision - comité - selection/a> - contact

1.618: What was the trigger for the creation of your brand or Why did you choose this name? 
Juniper & BlissSometime ago, when we were looking for beautifully tailored, 100% natural and fully sustainable bedding we realised that there was nothing out there that fitted our criteria. So we decided to make our own plant dyed, hand woven, organic cotton bedding that makes our hearts sing every night and every morning!

1.618: Tell us an anecdote related to your brand...?
J&B: Stopping friends on the verge of draining a pan of mordanted rustic Norwegian wool into the colander, mistaking it for spaghetti!

1.618: What was the biggest challenge that you managed to take up?
J&B: Our biggest challenge is to help people understand the errant nature of plant dyes and hand woven artisanal fabrics. Working as we do with the seasons, we can not guarantee consistency from the dyers’ pots or the weavers’ looms. These irregularities charm us and keep us curious, always looking forward to the next batch, allowing us to offer unique items to our customers.

1.618: What would be your advice to future entrepreneurs willing to launch a sustainable (luxury) brand?
J&B: Learn the process.

1.618: On a personal level, you never start your day without…
J&B: The News. It is important to be aware and know the context in which we work and live.

1.618: For nothing in the world you’d want to miss…
J&BThe bluebell woods in Spring!

1.618: What drives you and makes you get up in the morning?
J&B: All the tasks that await us!

1.618: Which personality inspires you most these days?
J&BProfessor Yunus, the founder of the Grameen Bank, the iconic system of micro-finance.

1.618: What is your motto?
J&B: Be kind.

1.618: Which sustainable development challenge that you managed to resolve are you most proud of?
J&B: We managed to find lichen dyers in Finland, which is probably the only European country where lichen is truly sustainable. Increasing, we find that we are asked to show people how to dye. We had not anticipated this and are thrilled to be able to spread the word of sustainability in this way.

1.618: Tell us about your main raw materials. (How were they produced? Where do they come from?)
J&B: We work with organic cotton, local wools and sustainably sourced plant dyes.

1.618: How did you integrate the social and societal aspects in the cycle of life of your product/service? 
J&B: Juniper & Bliss design is highly focused on cloth sparing pattern cutting. For this, we lean heavily on the expertise of our socially compliant factory in Belgium. Whilst we make everything to last a lifetime, when they do begin show signs of wear and tear we plan to hold mending and darning events to show how to give them a new lease on life. Our packaging and business cards are made with recycled paper, whilst our product is packed in multi-use organic cloth bags. In order to reduce carbon footprint, we use sea freight where practicable. We also ask our wide network of gracious friends and long suffering family to carry goods back and forth between our UK and Belgium studios!

1.618: How do you reduce your environmental impact throughout the cycle of life of your product? 
J&B: By partnering with local organic restaurants and head gardeners we gather kitchen waste and prunings to extract dye before committing the waste to compost. This is one way we implement a zero waste policy. We also put every off cut to good use as part of our ‘total product’ concept.

1.618: Why would your brand never be accused of Greenwashing?
J&BThe building blocks of Juniper & Bliss were cast from environmental and ethical concerns and values. Our transparency and well vetted partnerships throughout the supply chain stand assurance of our brand commitment.

1.618: Some particularly exceptional aspects of your brand are…?
J&B: Juniper & Bliss KIND blankets are hand knitted in England with rustic Norwegian wool and edged with a halo of mohair. The most special thing about them is that they tell the story of the dye.
The flowers used for KIND daffodil, for instance, were gathered in late Spring along the dappled edge of the woodland garden of Doddington Place, accredited by English Heritage for its historic importance.
These blankets are a labour of love and take over 200 hours each to make.

1.618: What’s your brand’s latest news?
J&B: We are participating in 1.618 Biennale and have begun to be to be stocked by Villa Noailles, Art Centre in Hyeres (F).

1.618: 1.618 selected you as an actor of positive change; what is the next challenge your company wishes to take up?
J&B: Our objective is to expand our work and bring more people to a sustainable way of life.

1.618: What else would you like our readers to know about you?
J&B: Starting Juniper & Bliss has been a wonderful adventure. We have met some fantastic people who have lit up our path. We laugh a lot and find much joy along the way.



1.618 : Quel a été l’élément déclencheur de la création de votre marque/service, pourquoi avez vous choisi ce nom ? 
Juniper & Bliss : Il y a un certain temps déjà, nous nous sommes mises à la recherche de draps et du linge de lit qui conviennent à nos critères. Nous n'avons rien trouvé sur le marché et nous avons décidé de faire nos propres draps en coton bio tissé main et teints naturellement. Des draps beaux, sains et durables qui nous enchantent soir et matin !

1.618 : Racontez nous une anecdote propre à votre marque/service ? 
J&B : Nous avons pu intervenir in extremis pour empêcher des amis avant qu'ils ne jettent dans la passoire un lot de notre laine norvégienne rustique qui trempait dans une casserole. Ils voulaient égoutter les spaghettis.

1.618 : Quel défi majeur avez vous relevé ?
J&B : Notre plus grand défi est de faire comprendre aux gens la nature irrégulière inhérente aux tissages artisanaux et aux teintures naturelles. Nous ne pouvons pas toujours garantir l'absolue régularité des tissages ou une nuance tout à fait identique à celle obtenue précedemment.
Ces irrégularités nous charment et éveillent notre curiosité, elles alimentent aussi notre créativité ce qui lot après lot nous permet de proposer des articles originaux qui présentent de légères variations mais de qualité constante.

1.618 : Un conseil aux futurs entrepreneurs du luxe durable ?
J&B : Apprenez les procédés que vous faites mettre en œuvre.

1.618 : A titre personnel, vous ne commencez pas votre journée sans...
J&B Les infos ! Il est capital d'être informées de ce qui se passe dans le monde dans lequel nous vivons et travaillons.

1.618 : Pour rien au monde vous ne rateriez...
J&B : La floraison des jacinthes des bois au printemps.

1.618 : Qu’est-ce qui vous anime et vous fait lever le matin ?
J&B : La liste des tâches à accomplir dans la journée.

1.618 : Quelle personnalité vous inspire le plus actuellement ?
J&B : Professeur Yunus, fondateur de la Grameen Bank et pionnier de la micro-finance et du micro-crédit.

1.618 : Quelle est votre devise ?
J&B : Soyez gentil.

1.618 : Quel est le challenge développement durable dont vous êtes le plus fier ? 
J&B : La Finlande est probablement un des seuls pays ou le lichen puisse être de récolte durable, nous avons réussi à établir une collaboration avec des teinturières traditionnelles finandaises qui nous approvisonnent. De plus en plus, on nous demande de faire des démonstrations de teinture naturelle, nous n'avions pas anticipé cet intérêt et nous travaillons à diffuser les techniques et ainsi propager les concepts de respect de l'environnement et de développement durable.

1.618 : Parlez nous de vos principales matières premières... 
J&B : Nous utilisons du coton bio, des laines locales et des plantes et matières tinctoriales cultivées en bio ou certifiées de récolte durable.

1.618 : Comment avez vous intégré l’aspect social et sociétal dans le cycle de vie de votre produit/service ? 
J&B : Dés la conception d'un produit de la collection Juniper &Bliss, nous intégrons dans le patron de la pièce l'optimisation de l'utilisation du tissu employé. Nous nous appuyons pour ce faire sur l'expérience de notre atelier de confection en Belgique (économie d'insertion - économie solidaire).
Tous nos articles sont conçus pour durer une vie, mais nous pensons à organiser dans le futur des ateliers afin de diffuser des techniques de ravaudage et d'embellissement des pièces qui montreraient des traces d'usure ou des accrocs.
Nos emballages et cartes de visites sont en papier recyclé, notre linge de lit est emballé dans des sacs en tissu bio teint naturellement qui peuvent être réutilisés.
Afin de réduire notre empreinte carbone, nous privilégions les transports maritimes, transport local raisonné (livraison hebdomadaire de l'atelier de confection), optimisation des déplacements de nos amis et membres de nos familles pour faire circuler les pièces entre nos ateliers en Belgique et au Royaume Uni.

1.618 : Comment réduisez vous votre impact environnemental dans le cycle de vie de votre produit/service ? 
J&B : En établissant des partenariats avec des restaurants locaux bios, des jardiniers professionnels ou amateurs afin de valoriser les déchets alimentaires et les déchets de taille dont nous extrayons la teinture par des processus extrêmement neutres, après extraction, les matières tinctoriales vont au compost. Nous appliquons de la sorte une politique de zero déchet mais sensibilisons aussi nos partenaires à la pertinence de tels procédés.
Nous valorisons systematiquement toutes nos chutes ou restes de matière en concevant des produits spécifiques qui permettent leur emploi, ce que nous appelons notre concept de « produit total ».

1.618 : Pourquoi on ne pourra jamais accuser votre marque de faire du Greenwashing ?
J&B : Parce que notre marque a été créée sur la base de nos valeurs environnementales et éthiques. Parce que nous avons une politique de transparence, que nous maîtrisons l'entièreté de la chaîne de production et avons une relation étroite avec nos collaborateurs ou fournisseurs.

1.618 : Qu’il y a-t-il de particulièrement exceptionnel dans votre marque ?
J&B: Un produit exceptionnel serait peut-être nos couvertures Kind. Elles sont tricotées main en Angleterre avec de la laine norvégienne teinte dans nos ateliers respectifs, elle sont bordées de mohair. Chacune raconte une histoire, l'histoire de la teinture, d'un lieu. Les jonquilles utilisées pour la teinture d'une des pièces de la collection proviennent de Doddington Place, un jardin du Kent repris à l'inventaire du Patrimoine Anglais pour son importance historique. Ces couvertures demandent 200 heures de travail, elles sont réalisées avec beaucoup d'amour.

1.618 : Quelles sont les actualités de votre marque ?
J&B : Nous participons à La Biennale 1.618 ! Nos écharpes en coton tissées main et en teintes naturellement sont en vente depuis peu à la boutique de la Villa Noailles, Centre d'Art à Hyères.

1.618 : Nous vous avons sélectionné en tant qu’acteur du changement, quel est le prochain défi que votre entreprise souhaiterait accomplir ?
J&B : Notre objectif est d'étendre notre travail et d'inciter un public plus vaste à adopter un style de vie durable.

1.618 : Qu’aimeriez vous que notre lecteur sache d’autre de vous ?
J&B : Nous nous amusons et trouvons de la joie à faire ce que nous faisons.