index - vision - comité - selection/a> - contact

Déborah Berger
Founder of Amédée Paris

 

1.618: What was the trigger for the creation of your brand?
Déborah Berger: 
Before joining Chargeurs and founding Amédée Paris, I worked in the financial sector. While I was pregnant with my second daughter, I wondered about my lifestyle, the impact of my actions and how to give meaning and ethics to my commitment. Being a mother makes me ask myself often about the responsibility we have for our children and future generations. I had the opportunity to join the wool division of the Chargeurs group to create an eco-traceable and responsible wool sector. After meeting the farmers, the breeders and all the passionate people of this sector that the path became clear. Amédée Paris was then created to promote and make known this ethical wool sector and the beautiful people who work there. That's what drives me every day.
The name Amédée Paris pays tribute to Amédée Prouvost who, in 1851, founded a wool combing mill that the Chargeurs group bought in the 1980s. It is a tribute to the wool know-how of our parent company, Chargeurs.

Tell us an anecdote related to your brand...
The Merino wool we use is a rare fiber and one of the finest wools in the world. The wool is incredibly soft and always surprises our customers as they expect a scratchy, itchy material. To make fun of me, my friends, family & coworkers likes to tell me that "The wool is itchy!" because I spend my time explaining that ultrafine Merino wool is not.      

What was the biggest challenge that you managed to take up?
Our main challenge has been to build a complete manufacturing chain at the same level of demand as our material sourcing that respects animals, the environment and workers. Moreover, we set up complete total blockchain traceability method applied to all our manufacturing which is a real technical feat.  

What would be your advice to future entrepreneurs willing to launch a sustainable (luxury) brand?
The future of luxury can exist if it is sustainable. If you have an ideology and a way to do better and be more transparent, go for it!  

What drives you and makes you get up in the morning?
A matcha tea.

Which personality inspires you most these days?
Michelle Obama.

What is your motto?
“You rest when you’re dead” – Million Dollar Baby

In front of which situation did you think “I have never seen something so beautiful”? 
The first time I visited our farms in Patagonia.

Some particularly exceptional aspects of your brand are…
Our exceptional material sourcing in quality and ethical engagement.  

What’s your brand’s latest news?
We present our natural-dyed scarf for the first time as well as full blockchain traceability with our iconic Signature scarf. 

1.618 selected you as an actor of positive change; what is the next challenge your company wished to take up?
To have all of our products be produced with 100% natural-dyed textiles and improve our packaging.    

What else would you like our readers to know about you?
Just like Amédée Paris, I don’t lie!  

 

Déborah Berger
Founder of Amédée Paris

 

1.618: Which sustainable development challenge that you managed to resolve are you most proud of?
Déborah Berger : 
The development of a knitted scarf with 100% natural-dyed yarn. It is a chemical-free and fully biodegradable element. A real challenge!   

Tell us about your main raw materials...
Our products are made with 100& ethically-sourced & traceable Merino wool.  

How did you include social aspects in the lifecycle of your product?
For the moment, the sourcing of raw materials and the way we produce our products.  

How do you reduce your ecological footprint in the lifecycle of your product? 
We geographically rationalize production to limit carbon emissions and fully recycle all our materials.  

Why would your brand never be accused of Greenwashing?
We do what we say and say what we do and use blockchain technology to prove it. This does not mean that we are perfect and irreproachable, but we are honest and transparent. 



Déborah Berger
Fondatrice de Amédée Paris

 

1.618 : Quel a été l’élément déclencheur de la création de votre marque ?
Déborah Berger : Avant de rejoindre Chargeurs et de fonder Amédée Paris, je travaillais dans le secteur financier. Alors que j’étais enceinte de ma deuxième fille, je me suis interrogée sur mon mode de vie, l’impact de mes actions et la manière de redonner du sens et de l’éthique à mon engagement. Le fait d’être mère m’interroge beaucoup sur la responsabilité que nous avons envers nos enfants et les futures générations. J’ai eu l’opportunité de rejoindre la division laine du groupe Chargeurs afin d’y créer une filière de laine éco-traçable et responsable. C’est en rencontrant les fermiers, les éleveurs et toutes les personnes passionnées de la filière que cette mission a pris toute son évidence pour moi. Amédée Paris a ensuite été créée pour valoriser et faire connaître cette filière de laine éthique et les belles personnes qui y travaillent. C’est ce qui m’anime au quotidien.
Le nom Amédée Paris rend hommage à Amédée Prouvost qui en 1851 fonda un peignage de laine que le groupe Chargeurs a racheté dans les années 80. C’est un hommage au savoir-faire lainier de notre maison-mère, Chargeurs.

Racontez nous une anecdote propre à votre marque ?
La laine Mérinos que nous utilisons est une fibre rare et parmi les plus fines laines du monde. Elle est incroyablement douce et surprend toujours nos clients car ils s’attendent à une fibre qui gratte. Pour se moquer gentiment de moi, mon entourage aime bien me dire que « La laine ça gratte » car je passe mon temps à expliquer que la laine Mérinos ultrafine ne gratte pas. 

Quel défi majeur avez vous relevé ?
Notre principal défi a été de construire une chaîne de fabrication complète au même niveau d’exigence que notre sourcing matière qui respect les animaux, l’environnement et les travailleurs. Par ailleurs, nous mettons en place une traçabilité blockchain totale sur toute notre fabrication qui est une véritable prouesse technique.

Un conseil aux futurs entrepreneurs du luxe durable ? 
Le luxe futur ne pourra être que s’il est durable. Si vous avez un credo et des manières de faire mieux et de manière plus transparente, foncez !  

Qu’est-ce qui vous anime et vous fait lever le matin ?
Un thé matcha.

Quelle personnalité vous inspire le plus actuellement ?
Michelle Obama.

Quelle est votre devise ?
« You rest when you're dead » Million Dollar Baby

Devant quelle situation avez vous pensé : « Je n’ai jamais rien vu d’aussi beau » ?
La première fois que j’ai visité nos fermes partenaires en Patagonie.

Qu’il y a t il de particulièrement exceptionnel dans votre marque ?
Son sourcing de matière première exceptionnel en qualité et en engagement éthique.

Quelles sont les actualités de votre marque ?
Nous présentons notre écharpe en teinture naturelle à Première Classe pour la première fois ainsi que la traçabilité blockchain intégrale sur notre foulard iconique.

Nous vous avons sélectionné en tant qu’acteur du changement, quel est le prochain défi que votre entreprise souhaiterait accomplir ?Remplacer à 100% la teinture chimique et améliorer notre packaging.

Qu’aimeriez vous que notre lecteur sache d’autre de vous ?
Comme Amédée Paris, je ne sais pas mentir !

Déborah Berger
Fondatrice de Amédée Paris

 

1.618 : Quel est le challenge développement durable dont vous êtes le plus fier ?
Déborah Berger : Le développement d’une écharpe tricotée en fil teint à 100% de manière naturelle. C’est une pièce sans produit chimique et entièrement biodégradable. Un vrai challenge !

Parlez nous de vos principales matières premières...
Nos produits sont constitués à 100% de laine Mérinos éthique et traçable.

Comment avez vous intégré l’aspect social et sociétal dans le cycle de vie de votre produit ?
Pour le moment au niveau du sourcing matières premières et de la façon de nos produits. 

Comment réduisez vous votre impact environnemental dans le cycle de vie de votre produit ?
Nous rationalisons géographiquement la production pour limiter les émissions carbone et recyclons intégralement toutes nos chutes.

Pourquoi on ne pourra jamais accuser votre marque de faire du Greenwashing ?
Nous faisons ce que nous disons et disons ce que nous faisons et utilisons la technologie blockchain pour le prouver. Cela ne veut pas dire que nous sommes parfaits et irréprochables mais nous sommes honnêtes et transparents.